Categories

Accueil > Les enseignements > Sciences humaines > Le risque inondation à Paris

Le risque inondation à Paris

vendredi 29 novembre 2013, par F. Dutel     
[télécharger l'article au format PDF]

Petite histoire des inondations à Paris

Gare de Lyon

La crue de 1910 à Paris

La crue de 1910 est l’un des plus importants débordements connus de la Seine.
La Seine a atteint son niveau maximal, 8,62 mètres sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz à Paris le 28 janvier : le zouave du pont de l’Alma, sur lequel les Parisiens ont l’habitude de mesurer la montée de la Seine, a de l’eau jusqu’aux épaules.
De nombreux quartiers de la capitale et de nombreuses villes riveraines du fleuve ont été affectés pendant plusieurs semaines avant et après cette date, la montée des eaux s’estfaite en une dizaine de jours, mais la décrue a demandé environ 35 jours.
La ville et son économie ont donc été bloquées de nombreuses semaines. Pour réamorcer la reprise du travail, les députés se sont mêms rendus à l’Assemblée Nationale en barque !

++++Les aménagements réalisés

Depuis les grandes inondations du début du XX° siècle, l’Ile-de-France a pris de nombreuses mesures pour réduire les conséquences d’une nouvelle crue « exceptionnelle » de la Seine : construction de parapets, rehaussement de ponts et de quais de la Seine, creusement du lit du fleuve, ou encore suppression du barrage-écluse de la Monnaie.

Cette vidéo présente les différents aménagements et montre comment protéger Paris.

En complément : le site de la Mairie de Paris

Voir en ligne : Vidéo - Le risque inondation à Paris

Portfolio

Se déplacer pendant la crue Les zones inondées Le Zouave