Categories

Accueil > Les enseignements > Langues & section européenne > L’Espagne entre deux siècles.

L’Espagne entre deux siècles.

mercredi 14 décembre 2011, par C. Joubert     
[télécharger l'article au format PDF]

Les élèves de première de la section européenne d’espagnol du lycée ont eu la chance d’aller au musée de l’Orangerie à Paris voir l’exposition : L’Espagne entre deux siècles : de Zuloaga a Picasso (1890-1920) sur la modernité de l’Espagne, jusqu’alors fermée aux mouvements intellectuels européens, aux tournants des XIXème et XXème siècles.

Une conférencière a rappelé aux élèves le contexte historique, insistant sur une Espagne en pleine crise qui vient en 1898 de perdre sa dernière colonie : Cuba avant de commenter plus particulièrement certains tableaux de peintres plus ou moins célèbres de l’époque : Ignacio Zuloaga y Zabaleta, Joaquín Sorolla y Bastida, Santiago Rusiñol…tous venus en France pour chercher un milieu propice à la création.

A la fin du XIXème siècle, l’Espagne se scinde en deux, entre une société qui tend à la modernité et une société conservatrice. La représentation artistique du pays se partage alors entre « l’Espagne blanche », lumineuse, festive dont Sorolla est le principal représentant et une « Espagne noire », se voulant réaliste et retraçant les tourmentes économiques et politiques avec Zuloaga à sa tête.

Cette exposition nous servira de point de départ à l’étude de cette période charnière pour l’Espagne en DNL histoire et plus particulièrement de « l’art de crise » en espagnol européen.

C. Bastard

Retour de la pêche de Sorolla

Voir en ligne : L’Espagne entre deux siècles