Categories

Accueil > Les enseignements > Lettres & Arts > Comment les arts plastiques mènent à la philo (ou l’inverse ?)...

Comment les arts plastiques mènent à la philo (ou l’inverse ?)...

lundi 19 mai 2014, par C. Dorize     
[télécharger l'article au format PDF]

Un atelier de création artistique a été proposé aux élèves de TL par Marisol Godard (elle-même ancienne TL du lycée) achevant actuellement un cycle d’études aux arts-déco de Strasbourg. Le projet était de faire se confronter les élèves au processus de création artistique aidé d’outils confectionnés par les soins de Marisol.
Voisine de l’expérience du dessin automatique inventé par les surréalistes sur le mode de l’écriture automatique -d’où la conscience et la volonté s’absentent- , l’épreuve du « dessin variable » par le moyen de machines (des logiciels par exemple) ou d’ outils (comme ici) a mis en évidence cette forme d’expression cadrée par une série de contraintes (tirage au sort d’un outil et tirage au sort d’une contrainte d’exécution) mais libre tout de même (choix du geste, choix du medium pour tracer).
Des normographes, des pantographes, des rotographes et autres multigraphes ont été conduits par des mains bien malhabiles à les maîtriser. Les œuvres, réalisées sous le double aspect de la conscience et de l’aléatoire, ont été exposées dans l’atelier. Le premier moment de surprise passé, face aux résultats, les élèves ont pu mesurer directement le sens de quelques apports du cours de philosophie : la main est pour l’homme (et pour l’artiste en particulier) un véritable outil de l’intelligence, cependant, tous les outils fabriqués exigent apprentissage, exercice et maîtrise pour pouvoir répondre aux besoins ou aux désirs de ceux qui les manipulent. Par ailleurs, si cette maîtrise fait défaut, l’action est inefficace : dans d’autres contextes que l’art, cela peut être bien risqué... De plus, dans toute activité de création, à la différence de l’activité technique, le résultat est inconnu par avance, l’artiste étant lui même le spectateur de son oeuvre en train de s’accomplir...
Le jour suivant, ce sont les élèves de première L qui ont pu profiter de cette expérience inédite, dans le cadre de l’enseignement d’initiation à la philosophie.

L’atelier conduit par Marisol, est arrivé au lycée après avoir été présenté au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, comme on peut le voir ici.

Portfolio